COMMENT CHOISIR SES COULEURS EN GRAPHISME ?

Les couleurs sont au cœur de la création graphique. Cependant, leur choix n'est pas à prendre à la légère ! Comment créer un contenu graphique adapté à ses clients en utilisant la perception des couleurs par l'œil humain ?

Il m'a semblé intéressant de répondre d'abord à cette question d'un point de vue scientifique, puis d'amener la réflexion vers l'inconscient humain. Ainsi vos créations visuelles ne seront pas le fruit du hasard et verront leur impact grandir !

 

POUR COMMENCER, QU'EST-CE QU'UNE COULEUR ?

Je me suis replongée dans mes cours de physique-chimie (ce ne sont pas mes meilleurs souvenirs de l’école, je dois bien l’avouer) pour définir ce que sont les couleurs et comment nous les percevons, afin de mieux comprendre l’impact qu’elles peuvent avoir sur notre esprit.

 

Ce que nous appelons communément une « couleur » est en fait de la lumière et la lumière est une onde électro magnétique. Chaque couleur possède une longueur d’onde différente de celle des autres, qui définit sa teinte.

COMMENT L'ŒIL HUMAIN PERÇOIT-IL LES COULEURS ?

Plus les longueurs d’onde sont courtes (vers 380 nanomètres), plus nous les percevrons comme étant violettes et plus elles sont longues (vers 780 nanomètres), plus nous les percevrons comme étant rouges. Ainsi, l’œil humain peut percevoir environ 2 millions de couleurs.

 

Les couleurs parviennent à notre cerveau grâce aux cellules photosensibles qui composent la rétine de nos yeux. On appelle ces cellules, des cônes, et chacun d’entre eux est sensible à un spectre de longueur d’ondes bien spécifique.

 

L’ensemble des rayonnements électromagnétiques est classé dans ce que l’on appelle le spectre électromagnétique. Cependant, l’œil humain ne perçoit qu’une infime partie de ce spectre, que l’on appelle le spectre visible.


Voici un schéma de ces spectres, puis, rassurez-vous, nous quitterons la physique et retournons à leur impact en graphisme !

APPLIQUER CES INFORMATIONS AU GRAPHISME :

 

On sait que des parties du spectre électromagnétique a une incidence sur notre santé physique à forte dose. Les rayons UV du Soleil peuvent nous brûler la peau, tandis que les rayons X sont utilisés dans certaines thérapies médicales. Alors pourquoi les couleurs, qui sont elles-mêmes des ondes électromagnétiques ne pourraient-elles pas avoir elles aussi une incidence sur notre mental ou notre inconscient ? C'est une question qu'il convient de se poser si l'on veut utiliser les bonnes couleurs dans nos créations visuelles, si l'on veut atteindre les bonnes personnes, ou sortir du lot.

En graphisme, nous utilisons le spectre visible sous forme d’un « cercle chromatique » ou « roue chromatique » qui peut nous aider à définir les teintes des créations visuelles.

Et où donc sont le noir et le blanc pourriez-vous demander ? Et bien ce sont des teintes dîtes « achromatiques » (sans couleur). Le blanc est l’addition de toutes les longueurs d’ondes du spectre visible et le noir est l’absence de lumière.

 

Mais revenons à notre cercle. Dès le plus jeune âge, on nous apprend qu’il y a 2 catégories de couleurs : les couleurs chaudes et les couleurs froides. C'est pourquoi l'on a coutume de séparer ce cercle en ces deux catégories.

LES COULEURS DANS L'INCONSCIENT HUMAIN :

 

Pour la petite info, d’un point de vue purement scientifique, plus une température augmente, plus sa teinte sera bleutée, plus elle diminue, plus sa teinte sera orangée-rouge.

Mais alors pourquoi alors l’esprit humain associe-t’il les couleurs chaudes à la chaleur et les couleurs froides à la fraîcheur ? Tout simplement parce qu'il se base inconsciemment sur ce qui nous entoure depuis des millions d’années : la Nature. La mer, les eaux, les paysages verdoyants sont associés à la fraîcheur et ont des couleurs que l’on dit donc froides. Tandis que les déserts ou le feu sont associés à la chaleur, donc à des couleurs que nous appelons chaudes.

Lorsque l’on crée un contenu graphique, il faut donc se baser sur ce que la majorité des humains connaît et perçoit, et non sur un savoir seulement possédé par une minorité, comme par exemple ici avec les températures des couleurs d'un point de vue scientifique. Cela peut paraître évident, mais dans le rush de la création, il est bon de ne pas perdre de temps en prenant de mauvais chemins de réflexion ! 

ASTUCE !

Inconsciemment, les couleurs chaudes dynamisent tandis que les couleurs froides apaisent. 

 

En création graphique on peut rajouter en plus des teintes du cercle chromatique des couleurs dîtes neutres, comme le beige ou le marron qui nous donnent une sensation de stabilité (comme pour les arbres ou la terre) ou encore le gris.

On peut également y ajouter des couleurs métalliques, les plus répandues étant le doré et l'argenté car au fil de l'histoire de l'humanité, ces teintes ont également vu leurs symboliques entrer dans notre inconscient.

Il me semblait important de définir tout cela avant d’aller plus loin dans la réflexion de l’impact des couleurs sur notre esprit. Je vais m’arrêter là pour aujourd'hui, afin que vous puissiez correctement digérer ces informations.

Dans un prochain article, nous verrons comment utiliser la roue chromatique et la symbolique des couleurs de façon plus précise pour créer des visuels graphiques encore plus adaptés !

ET VOUS, SAVIEZ-VOUS COMMENT NOS YEUX PERCEVAIENT LES COULEURS ?